Organisme de formation enregistré sous le n° 24 45 03401 45 auprès de la préfecture du Loiret.

4 RUE CABAN

45000 ORLEANS

France

Perfectionner sa communication écrite.

  • Pour les personnes ayant des difficultés en orthographe
  • Permet de viser 700 points au Certificat Voltaire
  • Compter en moyenne 12 heures de travail.

Prix par personne : 480 € HT  (soit 576 € TTC)

* Inscription certification Voltaire incluse


Les prochaines sessions:             powerpoint iniation

--> sur demande


PROGRAMME- 12 h (1 jour + examen)

- Travail approfondi sur les règles non maîtrisées,rassemblées sur 10 niveaux classés dans un ordre croissant de difficulté (14 règles par niveau) > temps estimé : 8 heures.

- Révision des 10 niveaux(reprise des 140 règles) avec remise à niveau sur les derniers pointsnon maîtrisés > temps estimé : 2 heures.

- Examen de certification de niveau appelé Certificat Voltaire : 3 heures (dont un QCM de 2 heures).

Temps passé : le temps réel passé sur chacune des 140 règles dépendra du niveau du stagiaire, évalué au début de chaque niveau.

Validation des acquis : examen de 3 heures (dont un QCM de 2 heures) délivrant le certificat de niveauappelé Certificat Voltaire. Le Certificat Voltaire est un document papier envoyé au stagiaire.

Formation et nature des difficultés traitées

Grammaire : 60 %

  • Accords : adjectifs, participes passés.
  • Conjugaison simple : présent, imparfait, futur, conditionnel, impératif.
  • Confusions homophoniques : si/s’y, et/est, ça/sa, dans/d’en, etc.

Orthographe d’usage (ou lexicale) : 23 %

  • Les bases : cédilles, accents.
  • Petits mots : certe/certes, parmis/parmi, biensûr/bien sûr, mieu/mieux, malgrés/malgré, etc.
  • Adverbes en « ament » ou « ement ».
  • Pièges classiques : cauchemard/cauchemar, language/langage, dilemne/dilemme, etc.

Sémantique (fautes de sens) : 10 %

  • Les contresens : à l’instar de, bimestriel, etc.
  • Les homophones : voie/voix, censé/sensé, etc.

Phrase et syntaxe : 5 %

  • Concordance des temps simples.
  • Les élisions dangereuses : presqu’, puisqu’, etc.
  • Les dangers du « que ».

Formules professionnelles : 2 %

  • Accord de ci-joint ; à l’attention/à l’intention ; je vous serais gré/je vous saurais gré.